Tuesday, November 7, 2017

Le patrimoine urbain face à la modernisation à Pékin

Le patrimoine urbain face à la modernisation à Pékin

La Chine connaît depuis la fin des années 70, une ère de réformes visant à moderniser la république populaire, sortie déstabilisée du Maoïsme. Passée la nécessité de faire “table rase du passé” de l’ère maoïste, la situation a donc évolué, les autorités ont pris conscience des avantages que présente la conservation du bâti ancien. L'urbanisme chinois n'échappe pas à la modernisation et tente de s'adapter aux bouleversements économiques et socio-culturels que soulève la transformation du pays.
Le cas de Beijing est à part au sein de la problématique urbaine chinoise. La capitale impériale possède un patrimoine urbain ancien très développé, notamment un maillage de voirie complexe. Les pékinois passent pour une population attachée à l’histoire du pays, leur conscience du passé étant maintenue par l'omniprésence du patrimoine évoquée ci dessus. Les besoins d’aménagements de la ville sont cependant parmi les plus importants du pays, la ville attire un nombre grandissants de travailleurs et de touristes et se modernise en conséquence.
C’est dans ce contexte que s’affrontent les velléités de conservation et de modernisation. Ainsi, habitations traditionnelles, temples, et paysages urbains représentatifs disparaissent face à l’accélération de l’urbanisation, remplacés soit par de nouveaux bâtiments, soit par une reconstruction du patrimoine à l’identique, mais qui pose ainsi un soucis d’authenticité. En effet, la mondialisation, entre autres effets, amène les états en compétition à la valorisation recreo-culturelle de leurs territoires, la « touristification ».
La marchandisation des espaces urbains patrimoniaux à Pékin connaît deux dynamiques. D’une part la rentabilisation de grands espaces modernisés au maximum souvent sans prise en compte de l’historicité des lieux, et d’autre part, la mise en place d’espaces patrimoniaux protégés La municipalité pékinoise place en effet certains quartiers sous protection. Ces zones protégées jouent un grand rôle dans l'attractivité de la ville tant pour les étrangers que pour les chinois eux-mêmes. Mais il convient de noter que cette valorisation reste sélective : le gros des hutongs et des quartiers traditionnels cèdent la place aux aménagements suburbains.
Si ces pratiques ne sont pas forcément contestables du point de vu de la conservation du patrimoine, présentant juste un modèle différent de l’européen, elles peuvent cependant l’être dans leur impact sur la population. Pour les plus pauvres notamment,  qui sont parfois chassés de chez eux par les aménagements. Souvent très mal indemnisés et obligés de trouver des quartiers moins onéreux pour vivre plus loin dans la périphérie de la ville, bien loin du centre où ils vivaient précédemment, leur déracinement est la cause de tensions sociales supplémentaires.

Guilhem Cousin-Thorez et Ludivine Gérard
Sources :
Patrimoine et tourisme urbain. La valorisation de l’authenticité à Lyon et Pékin, Yves Bonnard et Romain Felli,Journal of Urban Research, 2008
Un lien vers le site du Beijing Cultural Heritage Protection Center, une ONG de protection du patrimoine culturel pékinois
(http://en.bjchp.org/?page_id=15)
L'avenir du vieux Pékin et le conflit entre modernisation et conservation, Sandrine Chenivesse, 2002.
(http://www.persee.fr/doc/befeo_0336-1519_2002_num_89_1_3580)
La médecine chinoise et la tentation du patrimoine, Fréderic Obringer, 2011
(https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00661759/document)



x

Chine, environnement et philosophie, René Barbier

PÉKIN, SHANGHAI, HONG KONG TROIS DESTINS DE VILLES DANS L'ESPACE CHINOIS Thierry Sanjuan, 2001
(https://www.cairn.info/revue-herodote-2001-2-page-153.htm)
Le patrimoine ä Pekin, entre destruction et detournement Les effets d'une gouvernance urbaine entrepreneuriale,Romain Felli, 2005
(https://www.geogr-helv.net/60/275/2005/gh-60-275-2005.pdf)
La contribution de la Culture Traditionnelle Chinoise à la communication sur le Développement Durable Min Li
(https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00624573/document)

No comments:

Post a Comment