Wednesday, November 29, 2017

City Branding le cas de Saïgon


Branding est un terme anglo-saxon attaché le plus souvent à des entreprises ayant une vocation commerciale. Le but du Branding est de promouvoir une image (positive) qui résume bien l’entreprise. Par extension le terme peut être employé dans différents domaines, le tourisme notamment. Le but de cet article est de déceler les clefs qui caractérisent le Branding de Saigon mais aussi les problématiques qu’elle soulève.
Au niveau national, le Vietnam a accueilli en 2015 près de 8 millions d’étrangers (beaucoup provenant de Chine) et 57 millions vietnamien (tourisme interne). De ce chiffre découle 2,25 millions de personnes travaillant dans le secteur touristique et à peu près 6,6% du PIB. Le premier ministre table sur un secteur touristique représentant 10% du PIB soit 15 millions de visiteurs en plus d’ici 2020.
Pour la seule ville d’Ho-Chi-Minh-Ville, la croissance annuelle du secteur touristique est de 15-16% générant un revenu de 165 000- 170 000 milliard de Dong, ceci représentant 11% du PIB municipal. De plus depuis le Đổi Mới le Vietnam cherche à se moderniser et à s’adapter à sa nouvelle clientèle étrangère.

Résultat de recherche d'images pour "Lavenue Crown Hotel plan"
Plan en coupe du projet d’hôtel « Lavenue Crown Hotel » près de la cathédrale Notre Dame et du Bureau de Poste

C’est dans ce contexte que la notion de Branding prend sens. Elle vise à promouvoir une certaine image du Vietnam, à la fois moderne (constructions de mall comme Vicom Center en 2010 ou Saigon Paragon en 2009) et « typique » (mise en valeur du patrimoine colonial comme l’Opéra de Saïgon, ou l’ancien hôtel de ville). Comme on peut voir sur cette carte tous les monuments célèbres sont signalés. Cette nouvelle modernité du Viet Nam doit être entretenue, de ce fait la municipalité et le gouvernement mettent en place des travaux visant à adapter les monuments pour les touristes mais aussi à les accueillir (Hotels) pour qu’ils consomment. 


Carte touristique d'Ho Chi-Minh -Ville présentant les monuments emblématiques , Vietnam.


La conséquence directe est une uniformisation du paysage Saïgonnais, intercalé sur un modelé occidental avec boutiques de luxe (Versace, Gucci…), routes où circulent les voitures… Cette modernisation menace les quartiers « populaires » restés authentiques (rues bondées de commerces ambulants). Le risque pour le Vietnam dans cette modernisation forcenée est d’y perdre son âme.




  
                                                Illustration 2 - Loisirs et émergence d’une société de consommation mondialisée à Hồ Chí Minh Ville
Passants se faisant photographier devant un bonhomme de neige HSBC témoignant de l’émergence d’une société de consommation mondialisée à Hồ Chí Minh Ville





Pierre Jacquemet

Jeanne Rock

No comments:

Post a Comment