Wednesday, October 4, 2017

Prendre la mesure d'une ville : Séoul, ville de lumière



               
 Moteur d’une croissance économique exceptionnelle, Séoul est également un symbole touristique et culturel de renommée mondiale. Malgré l’invasion japonaise, elle a su conserver ses traditions cachées, les ruelles étroites des vieux quartiers et se réinventer au fil des années.



La vie est particulièrement agréable pour les habitants de la ville électrique, dès 2014 le gouvernement coréen a mis en place des mesures politiques pour améliorer leur quotidien.
Séoul possède l’un des réseaux de transport les plus performant au monde, avec un réseau de bus comptant près de 200 lignes, les stations sont indiquées en anglais et les rames de métro annoncés en Anglais, Chinois, Japonais et bien évidement, Coréen, ce qui traduit sa modernité et son implication à l’international.
 
L’aéroport international d’Incheon se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la ville, il est construit sur une face gagnée sur la mer qui accueille également de nombreux hôtels. Les compagnies aériennes Korean Air et Asiana ont des liaisons dans toutes les plus grandes villes d’Extrême orient et de l’Asie du Sud-Est.
Le train, KTX - équivalent de notre TGV- circule en Corée du sud depuis 2004, le trajet reliant les deux plus grandes villes de Corée, Séoul-Busan se fait en 3h.

Le gouvernement s’implique dans la gestion de la pollution de la ville en mettant en place des infrastructures telles que le réseau des bus électriques et encourage ses habitants à prendre le vélo. La politique environnementale de la ville est un modèle international, Séoul a remporté en avril
2017 l’Earth Hour City Challenge, compétition organisée par WWF dans le but d’honorer les villes engagées en faveur du climat. Depuis 2011, une politique de « désengorgement » de la ville est mise en place, notamment dans le domaine des transports, en parallèle, le gouvernement a lancé en 2012 une initiative d’économie de la production électrique. La mégapole encourage les particuliers et les entreprises à produire du courant à partir d’énergies renouvelables.
Les cinq principaux moteurs économiques de la ville sont :
- La mode et l’habillement
- L’imprimerie et l’édition
- Les services financiers
- Les services aux entreprises
- La création numérique
En 2010 la ville accueille un regroupement mondial et signe là son plan d’action. Elle était la première nation ne faisant pas partie de G8 à accueillir un sommet du G20, ce qui traduit son implication concernant la diplomatie internationale et sa notoriété de ville mondiale qui s’accroisse de plus en plus.

Séoul est une ville moderne, marquée par son histoire, mais tournée vers le futur. La mégapole en constante mutation ne cesse de se développer. Pas seulement ville du pays du matin calme, elle est la ville de la tombée de la nuit, illuminée et incroyablement vivante, son futur est indéniablement international.

Liens: http://french.seoul.go.kr/
Crédits photos:  http://corevasion.net/bukchon-un-village-de-hanoks-dans-la-capitale-coreenne/

1 comment:

  1. Votre propos ne réponds peut-être pas tout à fait à l'enjeu de prendre "la mesure" de la ville". Vous avez mis l'accent sur les transports, ce qui pouvait être une entrée, mais votre approche tend à décrire plus qu'à offrir une compréhension des enjeux.

    ReplyDelete